Bienvenue au Père Gérard !

Curé de Caudry de 1978 à 1986, il revient 35 ans après, dans le doyenné avec une habitation à Clary, des idées et projets pleins la tête !

Un soir de fête ce samedi 05 septembre pour accueillir au mieux, l'abbé Gérard Lorgnier, déjà connu de quelques uns puisque de retour après 35 ans de mission dans d'autres territoires du diocèse !

La basilique Ste Maxellende est comble tout en respectant les mesures sanitaires, des représentants de chaque paroisse sont présents puisque c'est le doyenné qui accueille. L'abbé Lorgnier sera curé résidant à la paroisse Ste Anne mais il est nommé pour le doyenné du Cateau Cambrésis. C'est ce qu'annonce notre évêque Mgr Vincent Dollmann dans la lettre de nomination lue par Michel Lemaire ce samedi soir !

Il est nommé également aumônier du Secours Catholique, la tâche sera rude car la pandémie et le confinement ont multiplié les situations de pauvreté et d'urgence.

La procession d'entrée est grande, nombreux sont les prêtres et les diacres du doyenné et de Somain à s'être déplacés. La messe est également célébrée à l'intention de Michel Masclet décédé il y a tout juste un an.

C'est l'abbé Gérard qui prononce l'homélie : les lectures du jour ne sont guère faciles " que faire de celui qui a pêché publiquement ?"  Pour le nouvel arrivé ces paroles de Saint Matthieu nous disent quelque chose de la mission du prêtre...Ce qui est difficile dans la vie du prêtre c'est qu'il y ait une véritable communion dans chacune des équipes paroissiales existantes, que tous les groupes s'entendent et qu'ils vivent le dimanche une véritable communion. Avec nos diiférences, il faudrait parvenir à créer une terre solidaire , c'est d'ailleurs aussi le thème de l'enseignement catholique pour cette année scolaire : " avec la partition de chacun, réussir un choeur harmonieux" . Veillons donc à ce que nos équipes soient solidaires, regarder sa vie à la lumière de l'Evangile c'est un bon chemin pour les équipes.

Tout seul on va vite mais ensemble on va plus loin ! Il faut donc élargir l'espace de notre tente et cela est un vrai défi pour chaque équipe. Défi qu'il faut relever en doyenné au travers de projets ou en paroisse.

Le ton est donné, pour celui qui souhaite s'investir, aider occasionnelement ou se former, pas de soucis, l'Eglise s'adapte et il y a une place pour chacun !

L'Eucharistie se poursuit par l'engagement via le credo et la main posée sur l'évangéliaire du père Gérard et le soutien de l'assemblée. La prière universelle s'étend au monde qui en tant besoin.

La conclusion se fait dans la bonne humeur par un échange de cadeaux: des spécialités locales- entre fruits, miels, confitures, bières et autres gourmandises !

Bonne route dans notre doyenné au Père Gérard qui avait l'air ravi de le retrouver !

 

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Mercredi 09 septembre 2020 • 364 visites

keyboard_arrow_up