Un nouveau doyen pour le Cateau-Cambrésis

ce dimanche 19 septembre, une seule messe pour le doyenné en la basilique Sainte Maxellende ! Tous se retrouvent pour l'installation de l'abbé Bernard comme doyen et l'abbé Maurice comme prêtre de la paroisse. L'abbé C.Decherf, vicaire général, préside

C'est une basilique comble qui accueille les pères Decherf et Konfino. Ceux-ci se rendent à l'entrée de l'église pour la remise officielle des clés des églises de la paroisse Sainte Maxellende.

Ce sont les maires  ou adjoints de Caudry, Audencourt, Quiévy, Beaumont, Béthencourt, Inchy, Beauvois et Fontaine au Pire qui remettent solennellement les clefs de chacun des clochers au nouveau doyen. 

Revêtus de leur chasuble, vicaire général et doyen, rejoignent maintenant le choeur de l'église en procession avec les autres prêtres et diacres du doyenné. 

La chorale est composée de nombreux fidèles des 6 paroisses que composent le doyenné et c'est à l'unisson qu'ils répètent depuis 9h30 ! Des musiciens ont également rejoint les choristes et c'est un bel ensemble qui animera l'Eucharistie. 

En plus de l'installation de l'abbé Bernard comme doyen, nous accueillons le Père Maurice qui vient de Bouchain et que quelques paroissiens ont tenu à accompagner ce matin. 

La célébration débute par la présentation du doyenné et de ses nombreux clochers, les lettres de nomination sont lues par le diacre Michel Lemaire. 

L'action de grâce se poursuit, c'est l'abbé Decherf, vicaire général qui fait l'homélie. Les textes nous demandent d'accueillir l'Autre comme Jésus accueille les enfants. De la personne qui tient les permanences au presbytère à celle qui inscrit au baptême, en passant par celui ou celle qu'on rencontre dans la rue, tous méritent d'être accueillis comme Jésus le fait pour les petits; à son époque les enfants sont peu condidérés ils sont une charge pour la famille jusqu'à ce qu'ils puissent travailler. Comment aujourd'hui nous regardons ceux qui n'ont ni toit, ni travail, ceux qui sont démunis, ceux qui vivent au dessous du seuil de pauvreté, ceux qui sont différents parce qu' étranger ou migrant, parce que sortant de prison, parce que malades ou handicapés ? Jésus nous bouscule aujourd'hui quelques jours après la rentrée pour des efforts d'accueil, de compréhension et de bienveillance .... 

Au moment du credo, l'abbé Bernard le récite seul et redit les promesses qu'il avait fait le jour de son ordination. 

Une prière universelle lue à six voix, une par paroisse, nous montre une nouvelle fois que le monde ne va pas bien. Mais la puissance de nos prières peut changer celui-ci et apporter du beau et du bon. Ne désespérons pas car Jésus a dit

" demandez et vous recevrez"

La messe se poursuit par le temps de l'Eucharistie puis de la communion.

Avant de prier Marie, les abbés Bernard et Maurice remercient vivement toute l'assemblée et invitent au pot de l'amitié !

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Lundi 20 septembre 2021 • 1320 visites

keyboard_arrow_up