Profession de foi du 11 octobre

25 jeunes ont renouvelé leurs promesses de baptême devant une partie de leur famille(10 personnes par famille); la crise sanitaire ne permettant pas d'accueillir davantage de personnes dans la basilique !

C'est une basilique Sainte Maxellende bien calme qui accueille ces 25 jeunes dont la profession de foi avait été reportée à cause du confinement et de ses conséquences.

Les familles sont placées sur deux bancs, elles sont séparées des autres par une rangée vide, les places sont donc limitées, les parrains et marraines ne pourront se déplacer pour accompagner leur filleul(e) qui feront seul(e) la procession et le geste de la lumière !

Année spéciale avec ses inconvénients mais aussi quelques aspects intéressants : le recueillement est plus grand, ceux qui sont présents sont respectueux de ce que vivent les enfants et associent leurs prières à celles de la communauté paroissiale. Aussi les jeunes sont plus concentrés et plus attentifs à la célébration, leur regard et leur écoute pendant l'homélie en disaient long !

C'est l'abbé Bernard qui préside, il est heureux pour ces jeunes que leur engagement se fasse le jour de l'entrée en semaine missionnaire qui a pour thème cette année " me voici, envoie moi" C'est tout le bien que leur souhaite l'abbé dans son homélie, qu'ils s'engagent aujourd'hui pour être envoyés...Depuis leur baptême ils sont missionnaires ils s'engagent un peu plus ce matin à l'être davantage, à l'école, en famille, en équipe...

Hier à Assise a été béatifié Carlo un jeune garçon de 15 ans mort en 2006 d'une leucémie foudroyante et qui a été très jeune missionnaire via les réseaux sociaux son évangélisation a bousculé ceux qui ont eu la grâce de le croiser ! Il aimait dire que l'Eucharistie qu'il vivait chaque jour était son autoroute pour le ciel .... Il avait raison semble nous dire l'actualité puisque 14 ans après sa mort le voilà au rang des Bienheureux ! Que ce jeune Carlo éclaire ceux qui professent aujourd'hui leur foi et s'engagent à suivre le Christ comme lui !

Après l'homélie il est temps pour nos jeunes de se lever et de s'engager, le cierge leur est remis des mains de l'abbé, la lumière puisée au cierge pascal éclaire leurs visages et c'est ainsi qu'ils "rejettent le mal " et  réaffirment leur foi " nous croyons ".

Notre prière s'étend au monde, aux missionnaires, aux familles, à l'Eglise....

Après le temps de l'Eucharistie, les jeunes ont de nouveau la parole pour remercier famille, catéchistes, témoins et la paroisse de leur cheminement à leurs côtés. Ils savent où les trouver en cas de doutes, d'interrogations... Si servir l'autel les tente, il y a toujours de la place pour eux leur signale l'abbé Bernard et d'ailleurs, 4 servants sont déjà parmi eux ce matin !

 

 

 

 

 

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Dimanche 11 octobre 2020 • 294 visites

keyboard_arrow_up