ONCTION DES MALADES

Ce mercredi 15 novembre à 15h30 la basilique a reçu les enfants de 3ème année de caté pour épauler une trentaine de personnes voulant recevoir l'onction des malades dont deux enfants de leur groupe

Dans le cadre de la neuvaine Ste Maxellende, une proposition d'onction des malades a été faite aux paroissiens de Caudry et des environs. C'est une trentaine de personnes qui se sont inscrites pour vivre ce sacrement avec les enfants de 3ème année de catéchèse. 

Les enfants réunis dés 14h à la maison paroissiale ont pris le temps en équipe de comprendre ce que sont les sacrements; l'abbé Henri-Claude à l'aide d'un diaporama et de divers documents leur a expliqué ce qu'est l'onction des malades ! L'après-midi, ils ont vécu un grand moment intergénérationnel car la plupart des personnes ayant demandé à recevoir cette onction était des grands- parents. Un moment d'émotion aussi car parmi eux deux jeunes de leur âge, de leur groupe ont reçu ce sacrement. C'est une demande pour recevoir une force, celle de combattre la maladie, celle de vivre avec un handicap, celle de continuer avec des difficultés physiques ou morales. 

Comme la confession, l'onction des malades peut-être reçue plusieurs fois dans une vie. Elle est une aide supplémentaire, un nouveau souffle pour reprendre pied ou ne pas perdre pied ! Il est dommage que si peu de personnes demande à recevoir ce sacrement. 

Un des moments fort de la messe fut lorsqu' enfant catéchisé, servant d'autel et prêtre étendèrent les mains sur les personnes qui allaient recevoir l'onction pour leur imposer les mains. Par le baptême, chacun de nous est prêtre, prophète et roi et peut être associé à ce geste; avant cela nous avions invoqué les saints et saintes de Dieu et l'Esprit Saint pour qu'il descende sur nous tous !

Pendant l'onction donnée par les abbés Bernard et Jean-Claude, chaque personne était accompagnée de deux enfants qui de leurs petites mains soutenaient le malade par les épaules, un geste fait dans le silence avec beaucoup de sérieux de la part des jeunes et avec beaucoup d'émotions chez les participants et dans l'assemblée.

Un lumignion: signe de vie, d'éclaircie dans nos vies, a été remis aux personnes ayant reçu l'onction. Ce dernier sera gardé pour rappeler ce bel évènement mais aussi pour poursuivre la prière à la maison et être allumé dans les moments de doute ! 

L'abbé Henri-Claude a appelé tous les enfants au moment du Notre Père pour être face à celles et ceux qu'ils ont accompagné et parrainé cet après-midi. Le lien se poursuivra puisque chaque enfant s'engage à prier pour celle ou celui qu'il a accompagné. 

Ce fut un beau moment , une belle grâce pour ceux qui étaient présents. 

 

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Mercredi 15 novembre 2023 • 257 visites

keyboard_arrow_up