Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Vivre la foi en maisons de retraite

 

 

« Il faut bien que les Anciens vivent leur foi ! »

 

 

          Tout au long de l'année, prêtres, bénévoles-retraités, fidèles de l'église, viennent vivre un temps de prière avec les anciens dans les maisons de retraites, E.P.H.A.D. du doyenné.

 

 

L'abbé Hervé le Minez et l'équipe de fidèles-bénévoles Equipe de bénévoles et l'abbé Hervé Le Minez  
Équipe de bénévoles et abbé Hervé Le Minez
Équipe de bénévoles et abbé Hervé Le Minez

Auprès des personnes du troisième âge, affligées par l'âge ou la maladie, de la résidence Ariane, de la Dentellière, du Clos du Château ou de Bajart ou de bien d'autres établissements se déroulent messes, chemin de croix ou confessions. Une petite équipe de plus de dix personnes dévouées (Nicole, Éveline, Myriam, Guylaine, Jeanne-Lise, Émilie, Anne-Marie, Raymonde, Élisabeth, Marie-Françoise et bien d'autres…) viennent seconder les prêtres pour organiser et préparer ces temps de prières et faire vivre ainsi la foi à ces personnes qui sont heureuses de garder un lien avec la foi, dans ces lieux où beaucoup vivent leurs derniers jours.

 

Nicole bénévole, confirme l'utilité de cette démarche altruiste et charitable. Elle nous confie que pour elle :« de venir en maison de retraite, cela permet de vivre et de faire vivre la foi à ces personnes qui sont dans la vieillesse, en fin de vie, vulnérables, fragiles, proches de la mort. Certaines sont dans l'abandon, seules, isolées, d'autres sont dans une résistance, affligées par l'âge, par la maladie ou simplement non-croyantes. » Cependant nous dit Nicole en souriant  : « Les personnes que nous rencontrons sont loin des tumultes de la vie et pourtant elles sont des miroirs vieillissants, parfois difficiles à accepter pour nous qui sommes déjà d'un certain âge. Miroirs qui pourtant nous invitent à réfléchir sur demain dans la confiance ».

 

 

           Vieillir n'est pas facile ! Mais le Christ est notre rocher sur lequel s'appuyer dans les moments les plus difficiles, où la vie se dérobe sous nos pieds. Ainsi, chaque semaine, les abbés du doyenné se déplacent dans les différents établissements pour y célébrer les messes et visiter nos anciens. Ces moments de partages et de prières permettent à certains de renouer avec leur mémoire. C'est ainsi qu'aux détours de textes bibliques, certaines personnes âgées se laissent aller à entonner les chants chrétiens de leur jeunesse ou bien des prières latines. « Elles sont notre mémoire, elles en savent plus que nous. » : confie l'abbé H. Le Minez. Avec le temps, une certaine complicité parfois s'installe avec ces paroissiens, (une grande majorité de femme). Certains fidèles de l'église se chargent également de visiter et de porter la communion aux malades et aux anciens devenus amis pour certains, avec les mois et les années.

 

          Enfin, vieillir est inéluctable alors laissons au Seigneur le soin d'accomplir ses œuvres et n'oublions pas que la vieillesse est l'affaire de tous !

Messe à la résidence Bajart avec l'abbé H. Le Minez et l'équipe de bénévoles: Emilie, Jeanne-Lise, Guylaine... Messe à la résidence Bajart : Abbé H. Le Minez ave  

Article publié par Muriel Marin/ Paroisse sainte Maxellende • Publié Mercredi 26 juillet 2017 • 153 visites

Haut de page