Pèlerinage à Sainte Rita

49 pélerins se sont mis en route samedi 14 mai pour une journée marathon sur 3 sites : Vendeville, Arras et Douai

Depuis 2 ans, notre pélerinage à Vendeville était programmé mais la crise sanitaire nous avait obligée à le repousser. Enfin ce samedi 14 mai jour d'ouverture de la neuvaine; nous voilà en route sous un beau soleil !

Accueillis, une guide nous détaille la construction et déconstruction de l'église St Eubert, elle nous explique aussi l'arrivée de la statue de Ste Rita en 1928. A partir de là de nombreux miracles et grâces sont obtenus. Beaucoup de pélerins accourent pour supplier celle qu'on nomme la sainte des cas désespérés. Vendeville est un des 3 grands lieux où l'on invoque Sainte Rita après Paris et Nice. Dans notre diocèse il y a Curgies évidemment !

Vendeville est déclaré Sanctuaire depuis juin 2019. Nous étions ravis de démarrer cette neuvaine avec de nombreux autre pélerins lors de la messe d'11h. L'abbé Bernard a concélébré avec le recteur venu du Burundi et le prédicateur de la neuvaine originaire du Cameroun. 

Après la messe nous filons à la maison diocésaine d'Arras pour le repas et une visite de la magnifique chapelle aux vitraux éclatants. Grande, lumineuse, elle dégage une atmosphère de paix et de sérenité et Notre Dame de Boulogne dans sa barque veille sur ceux qui viennent se recueillir quelques instants !

Une visite de la cathédrale nous permet d'admirer plusieurs reliquaires d'anciens évêques d' Arras-Cambrai comme St Vincidien, St Hadulphe ou St Aubert. L'édifice est immense et très lumineux, sur les vitraux on peut contempler St Benoît-Joseph Labre, St Vaast et la Vierge Marie, les autres sont blancs pour laisser entrer la lumière. Huit gigantesques statues prévues pour l'église Ste Geneviève de Paris sont offertes à Arras et trônent de chaque côté des allées latérales mais surdimensionnées, elles impressionnent plus qu'elles ne portent à la prière. 

Notre visite dans la Pas de Calais s'achève avec un petit tour dans les jardins de l'abbaye St Vaast et une partie du musée, là aussi un guide nous conduit et nous détaille le bâtiment que nous visitons.

Nous prenons ensuite la direction de Douai pour une visite commentée par Dom Emmanuel sur l'hostie miraculeuse de 1254 dans la collégiale St Pierre; après les explications et le contexte historique donnés, nous nous dirigeons pour un temps d'adoration de cette hostie précieusement conservée dans la chapelle Notre Dame des Miracles. 

Nous achevons la journée à Notre Dame pour célébrer la messe anticipée du dimanche avec les fidèles. 

De l'avis de tous ce fut une belle journée: " qu'il est bon de revivre des pélerinages, de se retrouver, de prier ensemble, de visiter" la covid nous avait trop longtemps priver de ces moments de partage.

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Dimanche 15 mai 2022 • 633 visites

keyboard_arrow_up