Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Neuvaine - Louis et Zélie Martin

A l'occasion de l'accueil des reliques des Bienheureux Louis et Zélie Martin dans la paroisse Sainte Maxellende en Cambrésis et dans le doyenné du Cateau-Cambrésis, une proposition: prier le Seigneur par l’intercession de Louis et Zélie pendant neuf jours

 PRIER UNE NEUVAINE

 

Nous vous suggérons de prier le Seigneur par l’intercession de Louis et Zélie pendant neuf jours. Une façon très concrète de demander leur intercession pour une intention particulière.

 


Cette neuvaine a été conçue aussi pour que nous puissions approfondir par la prière notre intimité avec cette famille. Prenons-les dans notre prière et entrons dans leur famille. Ils désiraient enfanter des saints ? Qu’ils nous enfantent nous aussi, dans la Sagesse du Christ.

 


Chaque jour, notre prière sera centrée sur un aspect de la vie de Louis et Zélie Martin avec une intention du jour qui se traduira par une prière pour une autre intention. Ainsi nos cœurs s’élargiront aux dimensions de la sainteté, car c’est en s’oubliant que l’on se trouve : « Je sentis la charité entrer dans mon cœur, le besoin de m’oublier pour faire plaisir et depuis lors, je fus heureuse. »                                                        

Sr Marie de la Visitation

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

1er Jour : PRIERE POUR SON CONJOINT

 

2ème jour : DIEU PREMIER SERVI

 

 

3ème jour : LE TRAVAIL

 

 

4ème jour : LES ENFANTS

 

 

5ème jour : SERVIR LES PAUVRES

 

 

6ème jour : VIVRE UN DEUIL

 

 

7ème jour : ABANDON A LA PROVIDENCE

 

 

8ème jour : LA SOUFFRANCE ET LA MALADIE

 

 

9ème° jour : DEVOTION MARIALE


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


 

1er Jour : PRIERE POUR SON CONJOINT

 

Prions pour celui ou celle que nous avons épousé, refaisant mémoire de la façon dont la rencontre et l’amour est né.

Un jour qu’elle traversait le Pont Saint-Léonard, à Alençon, une inspiration se fit sentir à elle au passage d’un jeune homme qui la croisa en chemin : c’est celui-là que j’ai préparé pour toi. Le 13 juillet 1858, Zélie épousait Louis Martin, fils d’un Capitaine en retraite. Lui, allait avoir trente-cinq ans, tandis qu’elle devait en compter vingt-sept à la fin de l’année. (Souvenir filial – Sr Geneviève de la Sainte-Face, Céline Martin)

Il me tarde bien d’être auprès de toi, mon cher Louis ; je t’aime de tout mon cœur et je sens encore redoubler mon affection par la privation que j’éprouve de ta présence ; il me serait impossible de vivre éloignée de toi. (Zélie à Louis, 31 août 1873)

Je suis toujours très heureuse avec lui, il me rend la vie bien douce. C’est un saint homme que mon mari, j’en souhaite un pareil à toutes les femmes. (Zélie à Isidore, son frère le 1°janvier 1863)

La pensée de votre Mère me suit constamment. (Louis, lettre à Marie, le 27 septembre 1885)

Seigneur, toi qui es venu pour faire alliance, tu as dit : il n’est pas bon que l’homme soit seul. Ouvre les esprits, les cœurs de ceux qui souffrent de solitude dans cette attente de conjoint. Toi seul Jésus peux contenter nos âmes, viens les remplir de ta grâce et rends-nous dociles à tes voies qui ne sont pas les nôtres.

Nous déposons dans les cœurs de Louis et de Zélie tous les célibataires que nous connaissons (on peut les nommer) ainsi que ceux que nous ne connaissons pas.

 

 

 

Louis et Zélie Martin, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire, par l’exercice de votre devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous aujourd’hui. Que l’exemple de votre confiance inébranlable en Dieu et de votre abandon constant à sa volonté, à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée, nous encourage à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l’espérance chrétiennes.

Intercédez pour nous auprès du Père pour que nous obtenions les grâces dont nous avons tant besoin aujourd’hui dans notre vie terrestre et que nous parvenions comme vous à la béatitude éternelle.  Amen.

 

 

 

 

 

 

On dira ensuite une dizaine de chapelet suivie de la triple invocation : Bienheureux Louis et Zélie Martin, intercédez pour nous.

 


 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


 

2ème jour : DIEU PREMIER SERVI

 

Prions pour grandir dans l’intimité du Seigneur, dans un esprit de confiance et d’abandon, par la fidélité aux Sacrements et la vie de prière.

Je veux devenir une sainte, ce ne sera pas facile, il y a bien à bûcher et le bois est dur comme une pierre. Il eût mieux valu m’y prendre plus tôt, pendant que c’était moins difficile, mais enfin « mieux vaut tard que jamais » (Zélie à ses filles Marie et Pauline le 1° novembre 1873)

Oui, j’ai un but et mon but c’est d’aimer Dieu de tout mon cœur (Louis à Sr Marie du Sacré Cœur et Sr Agnès de Jésus le 21 mai 1889)

Ce matin, je dormais en m’habillant, je dormais presque en marchant, je dormais à la première Messe, à genoux, debout, assise, en priant … Je me lève de bonne heure, à cinq heures et demie tous les matins. C’est dur pour moi, avec le jeûne du carême, j’aspire à Pâques ; enfin, cela viendra, j’aurai double joie… (Zélie à Pauline le 12 mars 1876)

Le Ciel vers lequel tendaient toutes leurs actions et leurs désirs. (Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face au Père Roulland le 9 mai 1957)

 

Seigneur, tu es bon et ami des hommes, Ton Nom est miséricorde infinie, tu as soif de répandre ton amour. Nous prions avec Louis et Zélie dans la ferveur missionnaire qui brûlait leurs âmes. Regarde tes enfants qui n’ont pas encore goûté au vin de ta délicieuse Présence. Révèle ton Amour à ceux qui ne l’ont pas encore expérimenté. Nous te prions pour ceux de nos familles qui ne te connaissent pas ainsi que pour ceux qui disent te connaître mais vivent si peu de ton amour…

 

 


Louis et Zélie Martin, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire, par l’exercice de votre devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous aujourd’hui. Que l’exemple de votre confiance inébranlable en Dieu et de votre abandon constant à sa volonté, à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée, nous encourage à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l’espérance chrétiennes.

Intercédez pour nous auprès du Père pour que nous obtenions les grâces dont nous avons tant besoin aujourd’hui dans notre vie terrestre et que nous parvenions comme vous à la béatitude éternelle.  Amen.

 

 

 

On dira ensuite une dizaine de chapelet suivie de la triple invocation : Bienheureux Louis et Zélie Martin, intercédez pour nous.

 


 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


 

3ème jour : LE TRAVAIL

 

Prions pour entrer dans une conscience plus vaste de la valeur de notre travail. Apprenons à offrir toutes nos actions au Christ, par le Cœur de Marie et les mains de St Joseph. Que notre travail devienne un lieu de sanctification.

Bien souvent, j’admire le scrupule de Louis et je me dis : « voilà un homme qui n’a jamais essayé de faire fortune ; quand il s’est établi, son confesseur lui disait d’ouvrir sa bijouterie le Dimanche jusqu’à midi. Il n’a pas voulu accepter la permission, préférant manquer de belles ventes. Et, malgré tout, le voilà riche. Je ne puis attribuer l’aisance dont il jouit à autre chose qu’à une bénédiction spéciale, fruit de son observance fidèle du Dimanche » (Zélie à sa Belle sœur le 29 septembre 1875)

Notre Mère était, divers témoignages l’ont déjà signalé, l’activité en personne, toujours occupée à sa dentelle, à son ménage, à ses enfants, à sa correspondance. Notre Père avait fort à faire pour la soulager et pour la persuader d’accepter de l’aide. Elle pratiquait constamment l’oubli de soi. (Sœur Geneviève de la Ste Face, Céline)

Seigneur, en ces temps de crise financière et crise de sens, crise de société, nous te prions de nous apprendre à rechercher d’abord le Royaume des Cieux, à te mettre comme Louis et Zélie à la première place. Apprends-nous à vivre en enfants du Royaume. Nous te prions spécialement pour ceux qui traversent des difficultés financières, pour les patrons, les entrepreneurs, les chercheurs, les ouvriers, les petites mains, les hommes à tout faire. Seigneur, rends-nous intelligents, audacieux et concrets dans notre façon de travailler. Nous prions spécialement pour ceux qui traversent des difficultés financières et ceux qui sont au chômage.

 


Louis et Zélie Martin, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire, par l’exercice de votre devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous aujourd’hui. Que l’exemple de votre confiance inébranlable en Dieu et de votre abandon constant à sa volonté, à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée, nous encourage à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l’espérance chrétiennes.

Intercédez pour nous auprès du Père pour que nous obtenions les grâces dont nous avons tant besoin aujourd’hui dans notre vie terrestre et que nous parvenions comme vous à la béatitude éternelle.  Amen.

 

 

 

On dira ensuite une dizaine de chapelet suivie de la triple invocation : Bienheureux Louis et Zélie Martin, intercédez pour nous.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


4ème jour : LES ENFANTS

 


Prions pour nos enfants, nos filleuls, les enfants que nous croisons. Apprenons à les aimer de plus en plus d’un cœur large et généreux. Vivons dans le respect et l’exigence de l’Amour vrai en Dieu et par Dieu.

Fidèle à son principe, notre Mère n’avait pas peur des maternités. Comme une femme de la région venait d’avoir trois enfants, elle dit : « Oh ! L’heureuse mère ! Si j’avais seulement deux jumeaux ! Mais, je ne connaîtrai jamais ce bonheur ! » « J’aime les enfants à la folie. » - « C’est un travail si doux, de s’occuper des petits enfants ! »(Céline)

« Si vous en avez autant que moi, cela exigera beaucoup d’abnégation et le désir d’enrichir le Ciel de nouveaux élus. » (à son frère, le 8 février 1870)

« A bientôt le plaisir intime de la famille, c’est cette beauté-là qui nous rapproche davantage… Je vous embrasse toutes les cinq de tout mon cœur. Votre père qui vous aime. (Louis à Marie le 6 octobre 1885)

« Je suis allée voir, il y a quinze jours, celle qui est en nourrice ; je ne me souviens pas d’avoir jamais éprouvé un saisissement de bonheur tel qu’au moment où je l’ai prise dans mes bras, et où elle m’a souri si gracieusement que je croyais voir un ange ; enfin, c’est inexprimable pour moi. Je crois que l’on n’a pas vu encore et qu’on ne verra jamais une petite fille aussi charmante. Ma petite Hélène ! Quand donc aurai-je le bonheur de la posséder entièrement ? Je ne puis me figurer que j’ai l’honneur d’être la Mère d’une créature aussi délicieuse… » (Zélie à son frère Isidore le 23 avril 1865)

Seigneur, dans ton si grand Amour, tu as demandé à l’homme de croître et de se multiplier. Tu lui permets d’être co-créateur en donnant la vie. Nous te remercions pour le don de notre vie, de notre naissance et pour ceux qui nous ont donné la vie. Nous te demandons de bénir nos parents et tous ceux qui nous ont aidés à révéler ton image de Père. Nous te prions pour ceux qui n’arrivent pas à avoir d’enfant, ceux qui ne désirent pas leur enfant ou ceux qui sont dans l’angoisse devant un possible handicap. Louis et Zélie, apprenez-nous à aimer la vie et les enfants, priez pour ceux qui n’arrivent pas à avoir un enfant.

 

 

Louis et Zélie Martin, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire, par l’exercice de votre devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous aujourd’hui. Que l’exemple de votre confiance inébranlable en Dieu et de votre abandon constant à sa volonté, à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée, nous encourage à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l’espérance chrétiennes.

Intercédez pour nous auprès du Père pour que nous obtenions les grâces dont nous avons tant besoin aujourd’hui dans notre vie terrestre et que nous parvenions comme vous à la béatitude éternelle.  Amen.

 

 

 

On dira ensuite une dizaine de chapelet suivie de la triple invocation : Bienheureux Louis et Zélie Martin, intercédez pour nous.


 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


5ème jour : SERVIR LES PAUVRES

 


Prions pour recevoir la grâce d’accueillir nos fragilités, de les chérir, de les aimer car elles sont le lieu où Jésus vient nous rejoindre et s’y déployer. Jésus doux et humble de cœur, rends nos cœurs semblables au tien.

Nous étions en promenade à la campagne, quand, aux bords de la ville, mon Père entra dans une maison, inconnue de nous, mais qui lui paraissait familière. Je le vis donner une somme d’argent à une femme, mère de famille, qui s’y trouvait seule avec ses enfants. Très surprise, je lui dis : « Papa, tu la connais donc cette personne-là ? »  « Oui, me répondit-il, c’est une malheureuse que son mari abandonne, par périodes, et que j’ai pris l’habitude de secourir. »

Etait-ce l’un de ses foyers indigents, visités par la Conférence de St-Vincent de Paul, dont mon Père était l’un des plus fervents zélateurs ? Je l’ignore, mais ce trait m’en fit présager beaucoup d’autres semblables. (Sr Geneviève de la Ste Face, Céline)

« Pour Zélie, tout était toujours assez bon, mais pour les autres, ce n’était pas la même chose. Combien de fois j’ai été chez des familles pauvres avec des pot-au-feu, des bouteilles de vin et des pièces de quarante sous, et personne ne le savait que nous deux. » (Louise Marais, ancienne servante des Martin dans une lettre à Mère Agnès 1923)

C’est surtout à ses enfants qu’elle apprenait à faire l’aumône aux malheureux et à les respecter. J’en ai vu fréquemment, à la maison, auxquels étaient prodigués nourriture et vêtements ; notre Mère avait les larmes aux yeux d’entendre le récit de leur misère.

A la première Communion de Léonie, elle voulut habiller de blanc une communiante pauvre et la faire participer, à la place d’honneur, au dîner de la famille. (Céline)

Seigneur tu t’es incarné et as visité ton peuple en te faisant le plus pauvre : dans la crèche, dans ta fuite en Egypte, dans ta vie cachée, dans ta vie publique de nomade et dans ta mort sur la croix. Nous t’offrons toutes nos peurs de manquer, nos fausses sécurités, nos attachements à l’argent et aux choses matérielles. Donne-nous le courage d’affronter nos fragilités et nos péchés pour te les offrir et que tu nous en délivres. Aide-nous à avoir un cœur de pauvre selon l’Esprit. Louis et Zélie, nous prions avec vous pour les prisonniers, les bandits, les voleurs, les violeurs et les pédophiles.

 


 

Louis et Zélie Martin, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire, par l’exercice de votre devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous aujourd’hui. Que l’exemple de votre confiance inébranlable en Dieu et de votre abandon constant à sa volonté, à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée, nous encourage à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l’espérance chrétiennes.

Intercédez pour nous auprès du Père pour que nous obtenions les grâces dont nous avons tant besoin aujourd’hui dans notre vie terrestre et que nous parvenions comme vous à la béatitude éternelle.  Amen.

 

 

 

On dira ensuite une dizaine de chapelet suivie de la triple invocation : Bienheureux Louis et Zélie Martin, intercédez pour nous.

 

 


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


 

6ème jour : VIVRE UN DEUIL

 


Prions pour ne pas rester trop longtemps enfermés dans les deuils que nous avons à vivre. Prions pour le repos de leurs âmes, pour que le Seigneur, par les mérites de sa Passion et de sa Résurrection, les entraîne dans sa Gloire.

Ce matin, à sept heures, nous disions tous les deux les prières des agonisants auprès du lit de mon père. Il s’est trouvé mieux vers dix heures, ce mieux a été en progressant toute la journée, on espère le sauver. Il parle beaucoup plus librement et s’occupe de tout. Ce soir, il se trouve un peu plus mal, la fièvre reprend ; la nuit m’effraie à passer.

Adieu, ma chère sœur, je suis comme vous le voyez, bien dans la peine, c’est une triste semaine pour moi. Mon cher petit ange qui était si beau, il a fallu s’en séparer !

Je souhaite de tout mon cœur que vous ne connaissiez jamais ces tristesses-là. Et mon pauvre père, j’ai bien peur de le perdre aussi. (Zélie à sa belle-sœur le 29 août 1868)

« Prends courage, ma chère Pauline, quoi que le Bon Dieu nous envoie, il faut nous y soumettre ; si je perds ma chère sœur, je ne pleurerai pas sur elle, mais sur moi, car elle sera bien heureuse et nous, nous serons dans la peine ! Cette peine, cependant, sera adoucie par la certitude de son bonheur. »

Seigneur, tu n’es pas le Dieu des morts mais des vivants ! Tu es vivant et ressuscité pour nous donner la vie et la vie en abondance. Nous te demandons pardon pour tous ces chemins que nous choisissons qui nous entraînent à toute forme de mort. Nous t’offrons nos tristesses et manques de goût pour la vie. Nous te prions par l’intercession de Louis et Zélie pour ceux qui sont attirés par la culture de mort et pour les âmes du purgatoire.

 


 

Louis et Zélie Martin, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire, par l’exercice de votre devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous aujourd’hui. Que l’exemple de votre confiance inébranlable en Dieu et de votre abandon constant à sa volonté, à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée, nous encourage à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l’espérance chrétiennes.

Intercédez pour nous auprès du Père pour que nous obtenions les grâces dont nous avons tant besoin aujourd’hui dans notre vie terrestre et que nous parvenions comme vous à la béatitude éternelle.  Amen.

 

 

 

On dira ensuite une dizaine de chapelet suivie de la triple invocation : Bienheureux Louis et Zélie Martin, intercédez pour nous.

 


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


7ème jour : ABANDON A LA PROVIDENCE

 


Prions pour grandir dans un esprit de confiance et d’abandon, sûrs que le Seigneur tirera toute chose en ses desseins.

On a fait tout ce que l’on devait faire, laissons le reste entre les mains de la Providence.

(Zélie à sa Belle Sœur le 5 janvier 1877)

Ils étaient allés à Calais, puis à Douvres, attendre le bateau qui ramenait le religieux du Canada. Mais ni bateau, ni religieux ! Marie se plaignit amèrement de sa déception. Il lui dit avec douceur : « il ne faut pas murmurer, ma Marie. Le bon Dieu a jugé que tu avais besoin de cette épreuve, et moi je m’estime heureux de lui avoir servi d’instrument en faisant avec toi ce voyage. (Céline)

Le mieux est de remettre toutes choses entre les mains du bon Dieu et d’attendre les évènements dans le calme et l’abandon à sa volonté. C’set ce que je vais m’efforcer de faire. (Zélie à sa belle-sœur le 28 février 1869)

Quand je pense à ce que le bon Dieu, en qui j’ai mis toute ma confiance et entre les mains de qui j’ai remis le soin de mes affaires, a fait pour moi et pour mon mari, je ne puis douter que sa divine Providence ne veille avec un soin particulier sur ses enfants. (Zélie à Isidore, son frère le 1° janvier 1863)

Seigneur, tu nous as dit de ne pas craindre pour notre nourriture et nos vêtements. Tu es Dieu et tu fais concourir toutes choses pour notre bien, même celles qui n’étaient pas dans ta volonté.

Apprends-nous à accueillir tout évènement comme venant de toi, comme une occasion de voir selon ton regard et ta sagesse. Fais-nous entrer dans cette souplesse et disponibilité à diminuer pour que tu puisses grandir. Avec l’intercession de Louis et Zélie, nous te prions pour les chefs d’Etats et les responsables politiques.

 


 

Louis et Zélie Martin, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire, par l’exercice de votre devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous aujourd’hui. Que l’exemple de votre confiance inébranlable en Dieu et de votre abandon constant à sa volonté, à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée, nous encourage à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l’espérance chrétiennes.

Intercédez pour nous auprès du Père pour que nous obtenions les grâces dont nous avons tant besoin aujourd’hui dans notre vie terrestre et que nous parvenions comme vous à la béatitude éternelle.  Amen.

 

 

 

On dira ensuite une dizaine de chapelet suivie de la triple invocation : Bienheureux Louis et Zélie Martin, intercédez pour nous.

 


 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


 

8ème jour : LA SOUFFRANCE ET LA MALADIE

 


Prions pour apprendre à vivre toute maladie et souffrance dans la présence du Christ.

« Je priais avec angoisse, demandant au bon Dieu de m’inspirer ce que je devais faire, car je ne m’étais jamais trouvée au chevet d’un mourant. Alors, je dis très haut ces trois invocations :

1 – « Jésus, Marie, Joseph, je vous donne mon cœur, mon esprit et ma vie. » - 2 – « Jésus, Marie, Joseph, assistez-moi dans ma dernière agonie. » - 3 – « Jésus, Marie, Joseph, faites que je meure en paix dans votre sainte compagnie. »

A ce moment, mon Père chéri ouvrit les yeux et les reposa sur moi avec une affection et une reconnaissance indicibles. Ils étaient pleins de vie et d’intelligence. Et puis, il les referma pour toujours. »  (Céline)

Elle connut bien des angoisses, maladies de ses enfants, morts de quatre d’entre eux, prenant tout avec une résignation admirable, malgré sa très vive sensibilité qui la faisait beaucoup souffrir des inquiétudes et des séparations. (Céline) 

« Depuis votre départ, Maman souffre de plus en plus, tous les jours se sont de nouvelles souffrances, depuis deux ou trois jours, elle se plaint constamment de mal de cœur. Elle passe de très mauvaises nuits et cela fend l’âme de l’entendre gémir. »

Hier soir, elle souffrait tant qu’elle disait tout haut : « Ah ! Mon Dieu, vous voyez bien que mes forces m’abandonnent pour souffrir, ayez pitié de moi ! Puisqu’il faut que je reste là dans ce lit de douleur sans qu’on puisse me soulager, je vous en supplie, ne m’abandonnez pas ! » (Marie à Mr et Mme Guérin le 30 juillet 1877)

Hélas ! De nouvelles éclipses étant survenues, avec des poussées congestives plus fortes, notre oncle, M. Guérin, insista, dans l’intérêt même de notre cher malade, pour qu’on le fit soigner dans une maison spécialisée. Et le 12 février, jour douloureux que Thérèse appelait « notre grande richesse »… notre vénéré Père fut confié au « Bon Sauveur » de Caen. (Céline)

Seigneur, vois notre incapacité de souffrir ! Si souvent nous regardons le bonheur de cette terre comme si la terre était le Ciel. Ouvre les yeux de notre cœur pour que nous réalisions que nous sommes en exil et que notre destinée est près de toi, au Paradis. Nous t’offrons nos humiliations dans la maladie, donne-nous la présence de Marie, qu’elle soit la douceur dans nos épreuves. Par l’intercession de Louis et Zélie, nous prions pour les grands malades, les cancéreux et ceux qui sont en hôpitaux psychiatriques.

 


 

Louis et Zélie Martin, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire, par l’exercice de votre devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous aujourd’hui. Que l’exemple de votre confiance inébranlable en Dieu et de votre abandon constant à sa volonté, à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée, nous encourage à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l’espérance chrétiennes.

Intercédez pour nous auprès du Père pour que nous obtenions les grâces dont nous avons tant besoin aujourd’hui dans notre vie terrestre et que nous parvenions comme vous à la béatitude éternelle.  Amen.

 

 

 

On dira ensuite une dizaine de chapelet suivie de la triple invocation : Bienheureux Louis et Zélie Martin, intercédez pour nous.

 


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


9ème jour : DEVOTION MARIALE


Consacrons-nous à la Mère de Dieu, elle, le refuge des pécheurs et la porte du Ciel. Elle est plus Mère que reine et nous apprendra à marcher à la suite de Jésus.

Tu habites tout près de Notre Dame des Victoires. Eh bien ! Entres-y seulement une fois par jour, pour dire un Ave Maria à la Sainte Vierge. Tu verras qu’elle te protégera d’une manière toute spéciale, et qu’elle te fera réussir en ce monde, pour te donner ensuite une éternité de bonheur. Ce que je te dis là, ce n’est pas de ma part une piété exagérée et sans fondement ; j’ai sujet d’avoir confiance en la Sainte Vierge, j’ai reçu d’elle des faveurs que moi seule connais. (Zélie à Isidore, son frère, 1° janvier 1863)

Nous allions au mois de Marie à l’église ; cependant ma Mère voulait, quand même, un mois de Marie à la maison et il le fallait si beau que ma sœur l’en plaisantait gentiment, en lui disant « qu’il faisait concurrence à celui de Notre Dame ». Il est vrai qu’il était somptueux car, outre les tentures de dentelle sur fond bleu, Maman payait une pauvre femme pour qu’elle rapportât de la campagne un vrai fagot de fleurs, des branches d’aubépines blanches qui n’étaient jamais trop grandes. Une fois disposées dans des vases, ces tiges fleuries montaient jusqu’au plafond, ce qui faisait la joie de la petite Thérèse, elle en battait des mains !      (Céline)

Seigneur Jésus, tu nous as donné, au moment de ta mort, ton plus précieux cadeau : ta Mère. Nous voulons aujourd’hui la prendre chez nous, qu’elle y soit chez elle. Oui, nous lui consacrons tout ce que nous sommes pour qu’elle nous enfante à la Sagesse. Elle embellit tout par sa présence, attire en nous l’Esprit, pour recevoir son Fils et son salut, nous nous abandonnons à sa tendresse maternelle ; Par l’intercession de Louis et Zélie Martin, nous prions à ses intentions et aux intentions de notre Saint Père.


 

Louis et Zélie Martin, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire, par l’exercice de votre devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous aujourd’hui. Que l’exemple de votre confiance inébranlable en Dieu et de votre abandon constant à sa volonté, à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée, nous encourage à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l’espérance chrétiennes.

Intercédez pour nous auprès du Père pour que nous obtenions les grâces dont nous avons tant besoin aujourd’hui dans notre vie terrestre et que nous parvenions comme vous à la béatitude éternelle.  Amen.

 

 

 

On dira ensuite une dizaine de chapelet suivie de la triple invocation : Bienheureux Louis et Zélie Martin, intercédez pour nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article publié par JérÔme CLARYSSE • Publié Lundi 01 avril 2013 • 6263 visites

Actualités de l'Eglise

Narthex : Un été riche en découvertes artistiques
La revue numérique Narthex est pensée comme un espace de dialogue entre la société et...

La cité du vin à Bordeaux
Le 28 juin 2007, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la...

Fête de la musique : A la découverte de la musique liturgique
Pour la Fête de la musique célébrée ce 21 juin, nous vous proposons de découvrir le...

Sortie du livre : « Tous utiles, tous acteurs »
A l’occasion de la sortie du livre : « Tous utiles, tous acteurs »,...

117 ordinations prévues pour l’année 2017
Comme chaque année, à proximité de la fête des Saints Pierre et Paul, Apôtres (29 juin), des...

Haut de page