Messe d'onction des malades

En ce 13 novembre, jour de la fête de Ste Maxellende, l'abbé Bernard a souhaité mettre à l'honneur les malades et leur a offert le sacrement de l'onction !

C'est une trentaine de personnes qui a reçu ce samedi 13 novembre matin le sacrement des malades. Ce dernier fait encore peur, beaucoup pensent qu'il est lié à la mort et que c'est le dernier que l'on reçoit ! 

L'abbé Bernard rappelle qu'au contraire c'est un sacrement pour la vie, cette onction et invocation à l'Esprit Saint permet de vivre plus sereinement son état de santé, sa maladie ou sa vieillesse ! 

C'est une force que l'on demande pour accepter son état de vie et vivre plus en paix avec son handicap, son cancer, sa fatigue, sa dépression ....En aucun cas ce sacrement n'est le dernier ! Bien au contraire il est là pour poursuivre notre route et nous pouvons le recevoir plusieurs fois dans notre vie !

Après le chant à l'Esprit Saint, les abbés Bernard et Henri-Claude impose les mains aux malades. L'abbé Bernard explique la démarche et encourage les bénéficiaires à en parler autour d'eux pour que la prochaine fois, des jeunes en souffrance, des enfants malades ou handicapés soient aussi présents dans cette assemblée !

Après la bénédiction de l'huile, l'onction est faite sur le front et dans la paume des mains de chaque malade. Seule la chorale prend le chant d'abandon de Charles de Foulcault "mon père je m'abandonne à toi" et le reste de l'assemblée est silencieuse. 

Ce fut un temps fort pour tous et qu'il fut doux de se remettre entre les mains du Seigneur pour un total abandon, comme l'enfant contre sa mère, ou le fils prodigue se jetant dans les bras de son père !

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Samedi 13 novembre 2021 • 629 visites

keyboard_arrow_up