En août: honorons nos saints patrons

Saint Laurent (10 août) et Saint Barthélémy (24 août) ont été invoqués, priés et honorés par les fidèles de la paroisse Sainte Maxellende en l'église de Beaumont et d'Audencourt qui portent respectivement le nom de ces deux grands saints !

Dimanche 11 août, une messe dominicale rassemble les Beaumontois et quelques paroissiens des environs pour fêter Saint Laurent.

Les abbés Fidèle et Jean-Marie sont là, accompagnés du diacre Liberino. La petite église de Beaumont est pleine pour saluer celui qui a été brûlé sur un gril.

Saint Laurent est diacre et apprécié par le pape Sixte II (qui sera martyrisé trois jours avant Laurent). Ce dernier lui confie la gestion des biens de l'Eglise. L'empereur Valérien compte récupérer ce trésor avant d'exécuter le diacre. Mais lorsqu'on demande à Laurent d'apporter à l'empereur tous les biens de l'Eglise, celui-ci se présente avec les pauvres, les boiteux, les estropiés, les infirmes et déclare " voilà les trésors de l'Eglise" ! Saint Laurent est très connu , 84 communes françaises portent d'ailleurs son nom !

Chaque année, Beaumont n'oublie pas son saint patron et la confrérie Saint Laurent accueille chaque jour de la neuvaine les intentions qu'on souhaite lui confier.

Vendredi 23 août: c'est Audencourt qui nous accueille pour à son tour fêter son saint patron Barthélémy.

La fête correspond aussi à la fête communale et c'est une messe en l'honneur du saint de l'église qui lance les festivités. Des membres du conseil municipal et du comité des fêtes sont d'ailleurs présents à l'Eucharistie.

Barthélémy ou Nathanaël est l'un des douze qui a suivi Jésus.

C'est de nouveau l'abbé Fidèle qui célèbre, accompagné des abbés Benoît, Hervé et Jean-Marie. C'est aussi l'occasion d'une action de grâce pour les mois d'été passés à nos côtés ! Lors de son homélie il insiste sur l'évangélisateur qu'était Barthélémy parcourant l'Arabie, la Perse, l'Inde et il serait mort en Arménie. Il aurait été écorché vif et décapité c'est pourquoi il est toujours représenté avec un couteau.

Aurions nous l'audace qu'il avait pour faire connaître le Christ ? Evangéliser c'est aussi ce que doit faire chacun des baptisés. Mais la peur nous paralyse et on peut demander à Barthélémy de nous aider à avoir la force d'aller comme lui à la rencontre de celles et ceux qui ne connaissent pas le Christ. L'accueil des habitants d'Audencourt est toujours merveilleux et nous avons, après avoir rendu grâce, été invité à partager le pot de l'amitié !

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Mercredi 28 août 2019 • 116 visites

keyboard_arrow_up